Mission et valeurs

Menu CPE Historique
Mission et valeurs
Politiques
Notre équipe
Journal Parenfant










Qui est l'enfant pour nous? Comment se développe-t-il?

Notre conception de l'enfant et de son rôle d'acteur principal en éducation sont tout à fait conformes aux principes directeurs du Programme éducatif des centres de la petite enfance:

  • Chaque enfant est un être unique.
  • Le développement de l'enfant est un processus global et intégré.
  • L'enfant est le premier agent de son développement.
  • L'enfant apprend par le jeu.

En effet, nous pensons que chaque enfant est un individu à part entière avec sa personnalité propre et son potentiel d'épanouissement, selon ses forces et ses intérêts.  Nous pensons aussi que c’est avec les contacts qu’il développe dans son environnement, c'est-à-dire ses pairs, les adultes et le monde extérieur, son milieu familial, son milieu de garde ou la société en général, qu'il peut saisir quelles sont ses possibilités.  Chaque fois qu'il agit sur son entourage, il acquiert une plus grande connaissance de la réalité : son développement se fait globalement et sur plusieurs plans, à chaque moment de la journée.

Par exemple, comme le jeune enfant apprend avec tout son corps et à l’occasion de chacune de ses expériences motrices ou sensorielles, nous sommes conscients qu'une sortie au parc constitue une activité qui peut lui permettre d'évoluer sur plusieurs aspects :

  • La motricité (monter la côte ou la chaîne du trottoir);
  • Les sens (bruits à reconnaître, gazon et roches à toucher, fleurs à sentir);
  • La socialisation (rencontrer le facteur, donner la main à un ami, etc.)

De plus, nous savons que l'enfant de 0-5 ans possède un mode d’apprentissage privilégié : le jeu.  C'est son activité principale, celle qui lui permet de découvrir, d'explorer et de connaître. C'est en jouant qu'il se développe globalement, car il apprend pour son plaisir, c'est lui qui décide et qui initie.  À ce moment, toute l’information qu'il reçoit prend véritablement un sens à ses yeux.  Par exemple :

  • Il apprend que le mouvement peut être rapide ou lent quand c'est lui qui court ou qui marche lentement.
  • Il reconnaît des phénomènes naturels comme sec-mouillé, doux-rude, chaud-froid quand c'est lui qui les touche.
  • Il intègre les rôles du papa et de la maman quand c'est lui qui les joue dans le coin imitation.
  • Il acquiert de nouveaux mots quand c'est lui qui les dit ou les chante.

Nous trouvons que la description suivante illustre bien notre conception :

« L'enfant peut donc jouer, jouer, jouer : il apprend.  Il peut inventer ses jeux : il apprend.  Il peut s'adonner à une activité proposée par son éducatrice s'il est motivé et y trouve son plaisir : il apprend.  Il peut participer à une activité initiée par un autre enfant s'il s'y sent bien : il apprend.  Il peut jouer à peindre, bricoler, classer, grimper, emplir, vider, s'habiller, faire semblant, écouter, etc. : il apprend.  Mais lorsqu'il s'adonne à ces activités, l'enfant n'apprend pas forcément ce que nous croyons qu'il apprend. »